Il s’en passe des choses la nuit

Du country au pied de la manche à air. On décolle pour un survol de la Louisiane.

Au milieu des foins

Quand les hangars sont fermés, quand les pilotes rêvent à leur vols, il s’en passe de belles sur le tarmac. Des lumières éclairent la piste pourtant fermée, les avions font les beaux et accueillent de drôles de personnages, avec de drôles d’instruments. Un songe d’été.

On célèbre “La” Suzanne d’un certain Léonard Cohen ou d’un Graem Allwright.

Le rêve est

Des morceaux d’électro dans le hangar qu’un Patrick Topaloff extra terrestre sort de ses boites  à rythmes. Le F-GVSF en est encore tout retourné.

Le trip est là dessous

Après une check list de décollage, on ne déclarera pas un “mayday, mayday, mayday”, et on ne fera pas la sourde oreille aux prestations de tous ces artistes venus s’éclater pour notre plaisir sur notre Tarmac.

 

 

 

Encore un coup des Russes, on passe en 22

Le Nord magnétique se déplace. Il était sur l’Alaska, mais les Russes lui ont fait les yeux doux et voilà qu’il se dirige vers la Sibérie.

Tout bon pilote qui consulte la carte VAC (Visual Approach Chart) de son terrain préféré, GUERET St Laurent, connu pour sa longue piste, sait que celle-ci est orienté 225° 45°. C’est pourquoi, par le jeu subtil des arrondis, et par le code Q, les pistes ont une orientation magnétique que l’on détermine par les centaines et les dizaine de degrés de l’indication de la boussole. Les unités en degrés n’apparaissent pas, mais de zéro à quatre elles laissent le chiffre inchangé, et les unités de cinq à neuf arrondissent au chiffre supérieur.

En clair, notre piste était orienté 225 ° nord, le QFU était 22 (220°) + 1 car  les 5° arrondissent au dessus, soit QFU 23.

Donc notre piste était en 23 – 05. 23 la Creuse, c’était super. Quand on annonçait “un complet piste 23”, sur la fréquence 123,5 tout les appareils en vol savaient où on tentait d’atterrir.

Mais tout bouge, le Covid19, Trump, les gilets jaunes,… et le pole nord. Notre piste est bien ancrée dans sa ruralité et ne bouge pas, mais l’aiguille de la boussole suit le pole et l’orientation de notre piste est passée de 225 à 224 °.

En reprenant la démonstration précédente, notre piste passe en QFU 22 – 04, et cela implique de repeindre les grands chiffres de début de piste, et surtout que l’on a les mêmes orientation que LFEL, Le Blanc, et LFEG, Argenton. En parlant d’Argenton, il règne un mystère, car avec une orientation 214 34°, il sont aussi en 22 – 04. Certainement un coup de piston ou un manque de peinture.

Plus sérieusement, on comprend l’importance de la phraséologie dans l’énoncé du nom de l’aérodrome (la partie en GRAS en haut à gauche de la VAC) surtout en tour de piste (à 1000 pieds sol le signal porte loin).

Quoiqu’il en soit, les cartes VAC étant revues 2 fois par an, vous  recevrez la nouvelle en février, avec peut être votre convocation pour votre  vaccination (sur ce dernier document vérifiez l’année du rendez-vous !!!). D’ici là on reste en 23 – 05, mais c’est 22 que vous lirez sur la piste puisque celle-ci a été mise à jour.

C’est clair !!!

 

Le deuxième bulletin sécurité est arrivé !

Ce numéro traite de la gestion carburant avant l’envol. N’hésitez pas à réagir, positivement comme négativement, pourvu que ce soit constructif. Nous sommes tous concernés par la sécurité, alors essayons ensemble d’améliorer nos pratiques, en espérant que ce second bulletin y contribue. Un grand merci à Gilles Guillemard pour ses précieux conseils, ainsi qu’à Bernard Leclef pour sa relecture attentive avant diffusion.

Bonne lecture et bons vols, en toute sécurité !